Maé

jeudi 14 janvier 2016

grue_pour_mae_blog

Maé,

Tu es arrivée le 30 Novembre dernier

Par surprise, un beau matin, j’ai appris que tu étais née

Ton Papa m’a appelé pour t’annoncer

Son sourire ne le quittait pas, déjà il t’admirait

Depuis il ne cesse de répéter,

« Qu’elle est belle ma Maé »

Et c’est bien vrai !

Vite je suis montée à Paris pour te rencontrer

Je t’ai embrassée, portée, parlée, habillée, photographiée

Tu as mangé, rigolé, pleuré, gigoté, ronchonné, gazouillé

On a joué

On a dansé, dansé

Et je me suis amourachée

Tes toutes petites mains, tes tous petits poignets, ton tout petit nez,

Et tes grimaces. Comment résister ?

Et puis déjà j’ai dû te quitter

Mon cœur s’est serré

Je m’en vais loin, Maé

Mais ne t’inquiète pas, même éloignée,

Je te regarderai

Marcher, sauter, danser,

Virevolter !

2 Commentaires

  1. Tiff
    vendredi 15 janvier 2016

    Trop jouli j’en ai les larmes aux yeux!

    • Auteur
      dimanche 17 janvier 2016

      Je suis touchée que mes mots t’émeuvent.
      Merci pour les tiens qui me font du bien.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *