Les grues cendrées

jeudi 21 janvier 2016

grues_1_ptak

Salut les grues,

Une nouvelle catégorie fait son apparition sur le blog aujourd’hui. La catégorie photographie ! Je partage déjà des photos avec vous sur Facebook ou sur Instagram. Mais en ce début d’année j’avais envie de partager avec vous toute une série de photos de grues. Je ne vous parle pas de ces engins mécaniques que l’on voit sur les chantiers, mais des grues, oiseaux migrateurs. Il existe 15 espèces de grues différentes. Celles dont je vous parle et que vous voyez sur les photos sont des grues cendrées.

grues_4_ptak

Je pense que vous avez dû le remarquer, je suis légèrement … ok … vraiment très intéressée par les oiseaux !  Je vous donne ici des petits noms d’oiseaux, les éléments graphiques du blog sont des oiseaux, l’emblème du blog est un oiseau : une grue du japon, le nom du blog, PTAK, veut dire oiseau en Polonais.

Cet intérêt s’est développé quand j’étais petite. En voiture sur les routes de campagne, on s’arrêtait pour observer un faisan, un héron ou des grues. Mes parents habitent dans l’est de la France, pile sur la route des grues pour leurs migrations.

grues_5_ptak

Les grues partent des pays scandinaves à partir de la mi-octobre pour aller en Espagne. Le retour vers la Scandinavie se fait en février. Le retour vers le Nord est plus rapide parce que les grues veulent nicher et faire des bébés qui doivent ensuite être prêts pour la prochaine migration. Mais pendant leur descente vers le Sud, elles peuvent prendre plus de temps et s’arrêter dans des régions comme la mienne. Certaines passent même l’hiver en France.

grues_8_ptak

En décembre, il faisait particulièrement chaud en France, elles sont alors restées un peu plus longtemps. J’ai donc eu la chance de pouvoir observer les grues pendant mon séjour. Je pars à leur rencontre, avec appareil photo et jumelles. La nuit, elles se retrouvent toutes sur un site aménagé et protégé pour elles, mais le jour, impossible de savoir où les trouver. Elles sont parfois en grands groupes, parfois en plus petits. On les voit et on les entend souvent dans le ciel. Elles ont ce cri si particulier. Suivez ce lien pour les écouter.

Quand elles tournent en vol au-dessus d’un parc, elles vont certainement s’y poser. Des copines à elles y sont peut-être déjà. Je suis cette piste. Mais le champ est en contrebas, impossible de les voir. Au détour d’un virage, je les aperçois. Quelle chance, elles sont toutes proches. J’essaye de ne pas les déranger. Si le vent va dans leur direction et qu’elles sentent mon odeur, elles s’envolent. Alors je reste dans la voiture et je les observe par la fenêtre ouverte. Quand elles sont plus loin dans un champ et que le vent va dans ma direction, je peux avancer un peu à pied, pour les observer de plus près.

grues_6_ptak

Les grues me fascinent. Je peux passer des heures à les observer. Peut-être parce qu’elles semblent si libres dans leur vol calme au-dessus de l’immensité sauvage.

grues_7_ptak

Les oiseaux vous passionnent-ils aussi ? Quelles sont les choses qui vous fascinent ? Dites-moi, je suis curieuse.

4 Commentaires

  1. jeudi 21 janvier 2016

    Superbe ! J’adore moi aussi observer les oiseaux, je sais que ces grues s’arrêtent aussi en Gironde, j’en ai aperçu l’année dernière en février juste au bord de l’autoroute sur la route vers l’Espagne ! Merci pour les infos.

    • Auteur
      jeudi 21 janvier 2016

      Merci Caro ! Oui elles ont plusieurs points de chute en France en effet. Tu as eu de la chance de les voir par hasard.
      As-tu déjà vu des flamants roses ? Je rêve d’en voir ailleurs qu’au zoo ! Bises

      • lundi 25 janvier 2016

        Hélas non je n’ai jamais vu de flamants roses dans leur environnement naturel, j’habite trop loin de la Camargue ! Il y en a aussi dans les zones humides de la côte méditerranéenne en Espagne, mais c’est encore plus loin ! Si tu aimes les oiseaux, je te conseille ce blog, avec justement des flamants à la une aujourd’hui !
        https://debecetdeplumes2016.wordpress.com/

        • Auteur
          lundi 25 janvier 2016

          Pareil pour moi, je suis trop loin de la Camargue. Mais ça peut être une prochaine destination vacance :-)
          Merci pour la découverte de ce blog.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *